AccueilCatégorie
Contamination 
Affichage liste  Affichage mosaïque   
Contamination : Parlons de la contamination et du spatial !
Date
2016-05-24
Explorer les planètes et leurs satellites c’est bien ! Les préserver d’une contamination par des microorganismes terrestres est une obligation. Rapporter des échantillons de Mars, de Titan, d‘Europa ou d’Encelade les scientifiques en rêvent. S’assurer qu’ils ne peuvent pas libérer des microorganismes extraterrestres inconnus dans la biosphère demeure un devoir absolu. Protéger les planètes et protéger notre planète sont les deux challenges à relever par la science afin d’explorer en conscience notre système solaire. Les intervenants : Michel Viso, CNES et 2 jeunes chercheurs soutenus par le CNES.
 
Date
2016
7 expériences de la mission Proxima réalisées par Thomas Pesquet à bord de l'ISS sont développées par le CNES. Parmi elles l'expérience MatISS mettant en oeuvre des matériaux intelligents permettant la limitation de la prolifération des microbes.
 
Date
2016
Lucie Campagnolo, Responsable de l'expérience Aquapad au CADMOS (CNES), présente l'expérience Aquapad qui grâce à un substrat sec enfermé dans une boîte de pétrie permettra aux astronautes de tester les liquides qu'ils consomment. C'est un moyen pérenne, moins coûteux et plus facile d'accès qui, à terme, pourrait remplacer le système aujourd'hui mis en place par la NASA.
 
Date
2013
Après avoir suivi des études en chimie avec une spécialisation dans les techniques spectroscopiques, Delphine Faye a intégré le CNES à titre d'experte Contamination au service Laboratoire et Expertise de la sous-direction Assurance Qualité. Ses missions? Eviter les effets de contamination lors de missions spatiales en effectuant des activités de recherches et technologie pour étudier le comportement des matériaux en environnement spatial. La contamination est la présence de toute matière étrangère dans un environnement fonctionnel ou sur une surface qui va en dégrader ses propriétés.
 
Date
1996
La mission Mars 96 était une mission russe d'exploration de Mars en collaboration avec l’Union européenne et les Etats-Unis. Elle comportait une énorme sonde de 6180 kilogrammes composée d’un satellite d’observation, de deux modules d’atterrissage et de deux pénétrateurs. Lancée le 16 novembre 1996, elle a été victime d'une défaillance de son lanceur Proton. Joëlle Runavot (CNES) explique les règles internationales de non contamination des planètes.